Vanessa et Yannick Fioramore

Poulailler de Ville

Portrait d’entrepreneurs

Vanessa et Yannick Fioramore, Poulailler de Ville

La maison de l'entrepreneur a écrit une chronicle sur Patrice Bolduc de la Toiture de la lièvre

Craquer pour un poulailler de ville

Il n’est vraiment pas nécessaire d’habiter en ville pour craquer pour l’un des poulaillers fabriqués par Vanessa et Yannick Fioramore, deux entrepreneurs bien implantés à la terre de Notre Dame du-Laus.

Que l’on parle du Château, du Star, du Jim, du Royal ou du Baron, les différents modèles de poulaillers avec ou sans enclos conçus par l’entreprise Poulailler de Ville sont de véritables nids douillets pour les poules tout en offrant la simplicité et la durabilité à l’éleveur de volailles en herbe que vous rêvez de devenir! Les entrepreneurs se déplacent pour la livraison et l’installation de votre tout nouveau poulailler, et les conseils pour la réussite de votre projet champêtre sont inclus.

Un secteur qui n’a pas pris de pause

Malgré la fermeture de certains commerces et la langueur économique qui s’est installée au Québec dans les dernières semaines, Poulailler de Ville n’a pas subi les effets collatéraux de la COVID-19. Considérée comme un service essentiel, l’entreprise spécialisée en fabrication de poulaillers, d’enclos et d’équipements complémentaires réussit à répondre aux besoins de sa clientèle grandissante. Depuis maintenant sept ans, Yannick et sa famille n’ont de cesse de remplir les bons de commande d’individus qui désirent posséder leurs propres poules et ainsi se nourrir d’œufs frais.

Plus que des abris à poules

Bien plus qu’une activité commerciale, Poulailler de Ville est aussi un mode de vie. Avec la conjointe de Yannick et leurs quatre enfants, le duo de promoteurs voit l’humain derrière le client et toute relation professionnelle est ainsi teintée de valeurs axées sur des relations saines, sincères, transparentes et vraies. Peut-être est-ce pour cette raison que la stratégie marketing des entrepreneurs se limite au bouche-à-oreille? « Je suis passionné par mon métier, mais avant tout, j’aime le monde, d’expliquer Yannick. Je veux leur offrir ce qu’il y a de mieux. Quand on me contacte pour commander un poulailler et se lancer dans l’élevage pour la toute première fois, je ne lésine pas sur les conseils et les suggestions. Je veux que l’expérience d’avoir des poules soit enrichissante pour tous, comme elle l’est pour moi. » Sans aucun doute, ses clients deviennent des amis; Yannick a même pris la liberté de nommer l’une de ses créations du prénom d’un client!

Autonomie et confinement

Les entrepreneurs chérissent un projet d’affaires qui prend encore plus de sens en cette période de confinement : celui d’offrir des ateliers et des formations sur différentes thématiques dont le but est de mener les participants à une plus grande autonomie. Jardinage, élevage de lapins, fabrication de savon, installation de ruches, les idées ne manquent pas dans cette optimisation des ressources naturelles au bénéfice des particuliers.

Liberté et indépendance

La liberté dans la prise de décisions, voilà l’une des raisons qui a poussé les fondateurs de Poulailler de Ville à démarrer leur propre entreprise. Aussi, de vivre selon leurs valeurs fondamentales, qui consistent notamment à ne pas se laisser emporter par l’appât du gain. « Si nous acquérons des équipements ou du matériel, c’est que nous avons les liquidités pour le faire. Nous y allons selon nos possibilités financières, à notre rythme, un pas à la fois. L’entrepreneuriat n’est pas une course avec une finalité, mais plutôt une aventure, un chemin à explorer. » Avoir des comptes à rendre, pour les propriétaires de l’entreprise? Peut-être seulement quand les poules auront des dents!

Envie de te propulser vers tes rêves?

N’hésite pas à contacter la Maison de l’Entrepreneur pour donner vie à tes projets d’affaires.

×

Infolettre

Soyez aux premières loges des actualités entrepreneuriales de la MRC d'Antoine-Labelle